LGBTPZ 2021 – Faire danser pour du cash de très jeunes enfants




Il est bientôt minuit, de très jeunes enfants sont emmenés dans un night club de trav. On leur explique comment bouger pour ramasser le plus de fric. Bienvenue sur Planète-Terre-LGBTPZ 2021.

Vidéo filmée par Angela Staton King



C’EST LGBT DONC C’EST OK…

Ainsi sera le discours de défense d’une situation des plus abjectes qu’ils vous est possible de voir sur cette vidéo. Ben oui ! Ça touche la très sainte intouchable secte du “c’est gay donc c’est ok” alors on touche pas, on critique pas, on tolère, on accepte, on revendique et on réprime notre instinct naturel qui nous hurle que cela est tout sauf acceptable. Mais que se passe-t-il concrètement dans ce court morceau vidéo ? Il est pas loin de minuit et des enfants sont emmenés dans un club gay friendly, de dragqueens. Nombreux sont ceux qui pensent avoir reconnu le lieu en question. Ce serait le night club de “The Palace” à Miami – South Beach – USA. Cependant, la femme qui filme dit elle-même qu’ils se trouvent à Los Angeles qui est, je le rappelle, l’une des capitales gay / libtard de la planète… Les enfants sont donc montés sur scène où un travelo leur explique comment danser afin de recevoir du cash en retour. Les lumières ultraviolettes laissent facilement voir les sous-vêtements des enfants pour ajouter une couche à l’horreur de la situation. La femme qui filme l’abomination se nomme Angela Staton King et sera celle qui lancera l’alerte sur cet évènement des plus scandaleux. Voici les propos tenus dans cette vidéo que nous avons souhaité vous traduire puisque la vidéo est l’originale, rawcut, non traduite :


Angela :“Bordel pourquoi ces gens ont amené ces petits jeunes enfants dans un putain de show de dragqueen les gars ?”

Angela :“Il est 23h40 !”

Angela :“Il est 23h40 et ces gens font venir des enfants dans un putain de spectacle de dragqueen sur la plage de Los Angeles. Sérieux, regardez cette merde!”

Le Trav :“Chopez votre fric les filles !” (des spectateurs tendent de l’argent aux enfants…)




LOIN D’ÊTRE UN ÉVÈNEMENT ISOLÉ, UNE HORREUR QUI EST EN TRAIN D’ÊTRE GÉNÉRALISÉE

Ce n’est pas du tout la première fois que ce genre d’abomination eut lieu. Rappelez-vous du jeune petit garçon présent à plusieurs évènements LGBTPZ, déguisé en homo et pratiquement à poil, faisant du twerk au milieu d’une gaypride avec des pédogay bavant devant lui, ou encore ce même jeune petit garçon faisant des shows dans des night clubs du même acabit. Puis il y a aussi l’émission télévisée danoise Ultra Strip Down où des adultes se foutent à poil devant des enfants de primaire pour “montrer” comment est fait un corps… Il y a aussi Mignonnes, le film pour pédophiles où des gamines twerkent devant un public et dansent vêtues comme des prostituées en sous-vêtements dans la rue… La liste est longue et interminable et tout cela est considéré normal. Pire encore, le critiquer vous offre en retour les sobriquets de facho, homophobe et antisémites (oui, je sais, l’un et l’autre n’ont rien à voir mais c’est pourtant ainsi que ces dégénérés vous nommeront… On va pas en plus leur demander d’être plus intelligents qu’un excrément de coyote mexicain, ils n’en ont pas la faculté.)




CONCLUSION AUTOUR DU NIGHT CLUB

La question légitime, de prime abord, serait : Mais où sont les parents ? Ou plutôt même, qui sont-ils ? Les services sociaux ne sont bien entendu, comme toujours, jamais concernés quand il s’agit de mettre en pâture de très jeunes enfants pour le plaisir pro-pédophile de la caste, la secte, LGBTPZ. Après tout, le Canada est bien en train de faire passer une loi autorisant les bloqueurs d’hormones pour les enfants afin que les petites ordures de pseudo-parents puissent les travestir librement et leur faire changer de sexe tout aussi rapidement… Voilà le monde dans lequel nous vivons, voilà la société d’aujourd’hui. Voilà pourquoi une minorité silencieuse qui ne faisait, il y a 20 ans de cela, chier personne, se fait remplacer par un large groupe de proto-ogm-pseudo-humain avançant chaque jour de plus en plus fort pour pervertir et détruire notre société. Et cela passe bien évidemment par la destruction de l’enfance. Et si au passage les pédocriminels peuvent en profiter, ces ordures ne peuvent que s’en féliciter, puisqu’après tout, ça fait partie du but final. Faire accepter l’inacceptable. Contemplez donc le monde auquel vous consentez par votre silence et inaction…





Sources : 1, 2, 3, 4

 

#Fsociety