MÈRE JUSTICE



Dans notre société, c’est sur la justice que le crime est déclaré et sur les crimes que la justice ne fait rien. Récit court mais criant d’une mère justice du nom de Corinna Smith.



L’HISTOIRE

Corinna Smith est une Anglaise de 59 ans qui a été condamnée à la prison à vie en juillet 2021 pour avoir “nettoyé” son mari en lui versant dessus de l’eau bouillante mélangée à du sucre. Le “crime” fut accompli durant la nuit pendant que son pédophile de mari était en train de dormir. Vilifié comme jamais dans la presse Anglaise, nous apprenons rapidement les raisons de son geste. Corinna Smith découvrit par la bouche même de son enfant des horreurs dévastatrices. Le pauvre mari aurait abusé, violé durant de très nombreuses années plusieurs enfants. Le pédophile eut 36% de son corps brûlé. Il souffrit longuement pendant plusieurs semaines avant de crever. Le nom du pédophile : Michael Baines. Smith a tué son mari Michael d’une manière si douloureuse et cruelle. “Jeter de l’eau bouillante sur quelqu’un qui dort est absolument horrible”, a déclaré le Détective Chief Inspector Paul Hughes. “Le sucre placé dans l’eau la rend vicieuse. Elle devient plus épaisse et plus collante et pénètre mieux dans la peau. Citons l’homme sage défendant sans vergogne le pédophile, l’inspecteur Paul Hughes :

“Elle a tué son mari Michael d’une manière si douloureuse et cruelle. Jeter de l’eau bouillante sur quelqu’un qui dort est absolument horrible. Le fait de mélanger trois sacs de sucre à l’eau montre la détermination qu’elle avait à causer un préjudice grave. Michael est resté à l’agonie et, au lieu d’appeler les services d’urgence, elle a perdu du temps en se rendant dans une maison située à neuf portes de là pour dire à un voisin, dont elle n’était pas proche, ce qu’elle avait fait.”

C’est vrai que violer des enfants n’est pas du tout cruel et qu’un tel châtiment, lui, ne peut que l’être au quintuple. Ce qui est toujours très amusant, c’est de voir que la presse, tout comme la police, ne s’étends pas du tout sur le fait que l’homme était selon les propres dires de sa propre fille, un serial-pédo ayant violé un large nombre d’enfants sur plusieurs années. Non, ce n’est pas du tout important, il y a une autre victime bien plus primordiale ici, le pédo subissant la justice d’une mère justice. Et il ne faut pas l’accabler, ici c’est la femme qui est un monstre. Pauvre pédophile, la reine viendra surement déposer avec ses fils une petite gerbe de fleurs sur ta tombe. Après tout, il semblerait que vous soyez de la même race.



MAIS… PEDO OU PAS PEDO ?

Les deux victimes de Baines sembleraient déjà être au moins sa belle-fille (fille de Corinna d’une précédente relation) et son propre fils Craig Baines mort à l’âge de 25 ans… Ce dernier est décédé en 2007. Comment ? Il s’est suicidé… Et là, oh, surprise ! Nous découvrons par la bouche même de la juge que Craig était au plus bas avant sa mort. Avant de balancer la réalité que nous soupçonnions depuis le début, elle débutera, Madame la juge, Amande Yip, de mauvaise foi, accable la victime en soulignant qu’il avait été faire un séjour en prison pour ce qui fut qualifié d’une agression grave. Sur qui et pourquoi ? Sur le pédophile justement qui l’avait attaqué et violé. La veille de sa mort, Craig disait à sa mère “Maman, c’est un pédophile” Voilà qui clos le débat sur ce que la police et la presse qualifie de “rumeurs”. Aussi, il est à noté que le procureur, Mark Rhind, a déclaré qu’un certain nombre de déclarations personnelles de membres de la famille avaient été soumises à la cour, soulignant la détresse dont ils avaient soufferts au cours de l’année écoulée. Nous ne saurons pas s’il s’agit de tristesse post-mortem du pédo ou d’autres victimes de ce dernier puisque les informations et les détails de l’affaire sont extrêmement minces et principalement focus sur Corinna Smith. Pour finir, la juge ajouta, le jour de sa condamnation à la prison à vie, qui ne prendra que 5 jours pour être déterminée, ” Vos actions ne peuvent être justifiées, quoi que vous pensiez que votre mari ait fait”. Et bien cela reste votre opinion, juge. En d’autres temps ou même en d’autres pays, cette femme serait applaudie et la recherche de vérité accomplie, ce que vous ne semblez pas tellement enclin à faire. Mais dans un énième pays gouverné par des pédos, qu’attendre d’une justice désignée par ces mêmes personnes ?



Sources : 1, 2, 3, 4

 

#Fsociety