OPERATION CASTING CALL 2 – fausse agence vrai réseau pédo [2011-2021]



Opération Bayldon / opération Casting call 2 : Une fausse agence de mannequin pour nourrir le réseau pédophile

  • Nom : Operation Casting Call ( + Operation connexe Bayldon )
  • Date : 2011-2021
  • Lieu : Australie, Thailande, Afrique,
  • Victimes : Des milliers de victimes âgées de quelques mois à l’adolescence.
  • Modus Operandi : Recrutement, abus, viols, création et distribution d’images pédopornographiques, transaction frauduleuse.



En 2017 – Opération Bayldon

Novembre 2017, l’affaire commence par une information d’Interpol selon laquelle une adresse IP basée en Australie-Méridionale a été détectée en train d’accéder à du matériel d’exploitation d’enfants en Pay-per-view. Une enquête conjointe de la SA JACET (la police australienne contre l’exploitation d’enfant ), la DSI ( le départment des investigations spéciales de la Thaïlande), le FBI, la police néo-zélandaises et d’Afrique du sud ainsi qu’Underground Railroad (groupe qui aide les gouvernements à sauver les victimes de la traite sexuelle également appelé OUR) identifieront plusieurs coupables.



En 2018 – Les raids

En janvier 2018, des raids simultanées en Thaïlande et en Australie de la DSI (police d’investigation thaïlandaise) avec l’aide de l’AFP Bangkok Post et d’Interpol ont permis de mettre la main sur 850.000 fichiers mais également sur les propriétaires du site Web de Pay-per-view. dont Ruecha Tokputza, un jeune thaïlandais qui était en possession de 12.500 images et 650 vidéos pédopornographiques. Il sévit de 2011 à 2017 et sera reconnu coupable d’au moins 13 viols sur des enfants et bébés dont 1 de 15 mois à peine. Il sera condamné par le tribunal d’Adelaïde, là où il résidait en Australie, à la plus longue peine juridique infligée à un pédo même si celle-ci reste encore bien trop courte comparée à l’éternité : 43 ans dont seulement 28 de sûreté pour 51 chefs d’accusation relatifs aux infractions les plus graves d’exploitation d’enfants. 5 autres délinquants sexuels graves furent également arrêtés et condamnés ayant fait 26 victimes et 11 enfants ont été soustraits d’un danger immédiat durant cette opération.



En 2019 – De Bayldon à Casting Call

Cette année-là, la police australienne confisquera une image pornographique d’un garcon et la transmettra à la DSI. Grâce à un tatouage identifié sur la photo, ils remonteront jusqu’à l’auteur : Thakorn Attapthomchai appelé “Mee”. Les enquêteurs remonteront ensuite l’origine de la photo provenant directement d’une agence de mannequin très réputée et bien connue en Thaïlande d’où le nom de l’opération connexe appelé Casting Call, la Nene Modelling Agency qui n’est autre qu’une agence spécialisée dans les jeunes enfants et adolescents modèles. L’agence a produit du matériel pour des campagnes publicitaires nationales à la télévision, dans les médias et a travaillé avec de nombreuses entreprises de premier plan du secteur de la publicité du pays. 



En 2021 – Arrestations

Le jeune dirigeant de l’agence reconnue en Thaïlande et photographe de 28 ans est arrêté dans les bureaux de son agence en ce mois de février 2021. Son nom : Danudetch dit “Nene” Saengkaew. La police investira ses appartements où plus de 500.000 images indécentes d’enfants étaient stockées dans son disque dur, la plus grosse prise de l’histoire du pays selon l’un des responsables de l’opération Underground Railroad. La quantité de preuves accablantes ont convaincu les enquêteurs que l’agence devrait être à l’origine de mauvais traitements infligés à des centaines d’enfants.  L’industrie du manequinat pour enfants en Thaïlande est vaste et a été encouragée par la popularité croissante des médias sociaux, de nombreux parents y voyant une opportunité pour scolariser les jeunes enfants dans des cours de théâtre et aussi pour certains, une opportunité de gagner de l’argent supplémentaire. Danudet l’ayant bien compris, son agence faisait son marché et recrutait directement dans les écoles en mettant en confiance professeurs comme parents. On estime à 8400 le nombre d’enfants ayant travaillé avec l’agence Nene depuis sa création en 2013. On peut donc craindre qu’un nombre incalculable d’enfants puissent avoir été abusés, on parle de centaines voir milliers selon la police. Les faits reprochés sont nombreux : création et distribution d’images pédopornographiques, abus sur mineurs, transaction frauduleuse. La plupart des victimes reconnues étaient de jeunes garçons âgés entre 4 et 15 ans venant tous de son agence. Vous pouvez encore voir sur les réseaux sociaux le type de shooting, images et mises en scène qu’il proposait, du moins ce que le grand public pouvait voir et rien que ça, c’est déjà une vraie vitrine pour pédo à ciel ouvert. Vous remarquerez les photos, chemisettes blanches, déguisement et pauses que font certains enfants avec un grand nombre de “j’aime” et des profils parfois très louches qui “like” les photos. Sur le site, tout y est, on retrouve les prix par nombre de photos que l’acheteur recevra via googledrive pendant 7 jours maximum, un vrai catalogue d’images pédo mettant en scène des enfants innocents dans des tenues inadaptées, d’un mauvais goût, parfois vulgaires et hors sujet si on prend naturellement en compte l’insouciance d’un enfant à cet âge et non sa vulgarisation. 

Source 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11.

 

#Fsociety

Share :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •