PASCAL DUMAY : Pédo-Directeur du conservatoire de Paris

Pascal Dumay Bachelot Mitterant Douste Blazy Conservatoir De Paris Plan De Travail 1 01


UNE AFFAIRE REMONTE

04 Novembre 2020 : C’est en nommant un nouveau directeur pour les orchestres permanents que Roselyne Bachelot sera forcée de faire demi tour. Elle avait choisi Pascal Dumay, pianiste et ex directeur du conservatoire de musique de Paris. Le pédophile était resté seulement une année en poste avant d’être viré pour détention, téléchargement et partage de fichiers pédophiles pornographiques. Ce n’est QUE lorsque les réseaux sociaux se mirent à partager l’information qu’elle joua l’outrée révoltée. Elle fit marche arrière et lui retira le poste. Elle dira, dans le mensonge le plus absolu car, nous le savons pertinemment, qu’on lui communiqua le procès de Dumay et son issue seulement après qu’elle l’eut nommé. Procès où il fut donc condamné… Il est IMPOSSIBLE qu’elle ne fut précédemment au courant, la grosse ment, comme d’habitude. L’homme était donc condamné. Enfin… Condamné est un bien grand mot. Du sursis, ce n’est pas une condamnation. C’est l’admission, lorsque cela concerne des hauts profils comme cette ordure, de la protection dont ce dernier jouit par l’institut pédojudiciaire du pays. Grosse menteuse de Bachelot, en plus d’être détentrice du QI probablement le plus faible de toute la politique française de ces 50 dernières années. Celle qui, nous devons le rappeler, avait créé un faux total, en faisant croire, filmée par les chaines nationales, qu’elle se faisait vacciner contre le H1N1 en 2009, recevant bien entendu un bon vieux placebo. Énième maladie pas si dangereuse et créée de toutes pièces par les labos criminels français afin de s’enrichir. C’était un gros fail à cette époque. Ils n’avaient pas mis les moyens (de corruption) suffisants. Ils apprirent de leurs erreurs répétées pour le Covid, cela semble évident. Mais reprenons. C’était juste une petite parenthèse pour rappeler que, comme d’habitude, tout est lié. Quels que soient les crimes dont sont coupables ces criminels qui ne méritent tous que la guillotine, vous les retrouvez toujours un peu partout et sur tous les étages des crimes planétaires. Pédophilie y compris. Que s’est-il réellement passé ? Ils ont cru que personne ne le remarquerait je suppose. Pas de bol.



LES POSTES ÉDIFIANTS OBTENUS

  • 1985 – 1993 : Directeur de l’Académie-Festival des Arcs, puis Directeur général du Festival d’Île-de-France (financé par l’état) puis Il crée “Campus à l’Oreille”, financé par l’état encore une fois, se déroulant dans une douzaine d’universités et de grandes écoles d’Île-de-France. Il est ensuite à l’initiative des Rencontres Musicales de Villarceaux, financées par l’état.
  • 1993 – 1996 : Directeur du Warner Classics. Qui appartient à la Warner Bros, où la fille de Jack Lang, qui est elle dans le black book, est une haute dirigeante. Intéressant non ?
  • 1995 – 2000 : Président de l’Orchestre français des jeunes (OFJ). Nommé par le ministère de la Culture et de la Communication. Qui est le premier ministre ?PHILIPPE DOUSTE-BLAZY, sous la présidence du cocaïnomane CHIRAC. Douste-pédo-blazy étant nationalement connu pour être un violeur d’enfants, mêlé aux affaires Alègre, Dutroux, Mamounia… Un pédo embauche toujours des pédos…
  • 1996 – 2000 : Directeur de  France Musique, et de tout un tas d’autres postes au sein de Radio France. Embauché par Michel Boyon (directeur de la radion de 95 à 98) et gardé en poste par Jean-Marie Cavada.
  • 2000 – 2009 : Conseiller au ministère de la culture (par Catherine Tasca qui est alors ministre de la culture). Et aussi au sein de la direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles (DMDTS). En 2005, il est nommé délégué à la musique au sein de la DMDTS, (Direction générale de la création artistique DGCA)
  • Septembre 2009 : Directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris nommé par …? FREDERIC MITTERAND LE VIOLEUR DE PETIT GARÇON EN DESSOUS DE 14 ANSC’est là qu’il est enfin attrapé.
  • 2012 – 2015 : Directeur général d’Outhere Music France (regroupant : (Aeon, Alpha, Arcana, Fuga Libera, K617, Outnote, Phi, Ramée, Ricercar, Zig-Zag Territoires) Il faut croire que son passé judiciaire n’inquiète pas grand monde. C’est une boite Belge, tiens tiens…
  • De nos jours : Consultant – Conseil et ingénierie culturelle et se trouve à Créteil, Île-de-France



LES FAITS

  • Septembre 2009 : Alors directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris grâce au pédo FREDERIC MITTERAND, il se fait choper.
  • Crimes : Détentions, téléchargements, diffusion et partage de fichiers pédopornographiques de très jeunes enfants (7 / 8 ans)
  • En charge du dossier : Direction régionale de la police judiciaire de Versailles
  • En charge d’instruire le dossier : Tribunal correctionnel – Parquet de Versailles
  • Confession : Il nie puis avoue. Il dira “je n’avais pas conscience que, derrière ces images, se cachent des réseaux qui exploitent et violent des enfants” Mais bien sûr !!!!!!!!
  • Fait important : Mitterrand lui avait filé un appartement luxueux de fonction dans le XIXe arrondissement de Paris.
  • Les victimes sur les fichiers pédos : Des garçons et des filles de et 7/8 ans en moyenne.
  • Site pédophile : Il n’est fait mention que d’un seul site Belge
  • Fichiers détenus : Plusieurs centaines mettant en scène des viols de très jeunes enfants
  • Condamnation : (si on ose nommer cela ainsi…) Le 05 Mars 2010 Il est condamné par le tribunal correctionnel de Versailles à quatre mois de prison avec sursis et 1500 euros seulement d’amende. Interdiction de rentrer en contact avec des mineurs.
  • Ces copains connus : Douste-blazy, PedoFred Mitterand, Bachelot
  • Faits importants mais manquants : Le nom du juge : Impossible de mettre la main dessus, la pédojustice a dissimulé l’information. Son entourage : Un homme travaillant pour un ministère et radio france est toujours en photo un peu partout. L’affaire datant de 2010, la pédojustice a eu le temps de faire supprimer toutes ces dites photos…
  • Aidez nous ! : Le résultat d’un procès est d’accès public selon la loi. Si quelqu’un se trouve non loin de la greffe de Versailles, vous pouvez aller sur place faire une demande d’obtention d’une copie du procès (où le nom du juge figure) – article 1440 et décret 81-500 1981-05-12 art. 5 JORF du 14 mai 1981 sont les lois qui obligent la greffe à fournir le dit papier.

Sources : 1, 2, 3, 4.

 

#Fsociety

Share :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •