RÉSEAU PÉDOPHILE AU SEIN DE LA POLICE [2021]



On nous présente les suspects comme deux syndicalistes engagés dans la police dont l’un aurait été numéro 2 du syndicat Alliance. Nous avons ici ce qui s’apparente à un réseau…



EN BREF

  • Du syndicat au réseau, il n’y a qu’un pas.
  • James Dutertre et Gaëlle Palomo Laffont.
  • Peut-être plusieurs pédos (réseau).
  • Date : Mis en détention le 10 juin 2021.
  • Faits : Attouchement, agression sexuelle et complicité d’agression sexuelle sur mineure.
  • Lieu : Seine-et-Marne.
  • Victime : 1 victime pour le moment, mineure de – de 15 ans au moment des faits. Violée pendant plusieurs années.
  • Parquet de Melun en charge de l’affaire.
  • Enquête en cours.


L’AFFAIRE

Il y a un peu plus d’une semaine, le 10 juin, James D. et Gaëlle P., tous deux habitant en Seine-et-Marne, sont mis en examen pour attouchement et agression sexuelle sur la fille de Gaëlle P., mineure de moins de 15 ans au moment des faits. C’est l’école de cette dernière qui a alerté les gendarmes après que celle-ci se soit confiée sur les faits qu’elle a subi durant de nombreuses années. Les enquêteurs craignent que la fille de Gaëlle P. n’ait été violée par d’autres personnes, ils parlent d’une affaire “sordide”. Voilà ce que les médias en disent pour le moment. On laisse sous-entendre que oui, peut-être il y aurait réseau. Pour le moment, on nous présente les suspects comme deux syndicalistes engagés dans la police dont l’un aurait été numéro 2 du syndicat Alliance. Ok, quoi d’autre ? Rien, quelques anciens collègues qui l’auraient fréquenté parlent d’un “côté manipulateur” et “un peu bizarre”. Ok, quoi d’autre ? Rien pour le moment. Alors comme vous le savez, on a pris les devants et on a fouiné un peu afin de savoir si oui ou non il y avait la possibilité qu’il s’agisse d’un réseau, et si par malchance encore une fois, la police, les médias et les réseaux s’aligneront pour étouffer la vérité. James Dutertre et Gaëlle (Palomo) Laffont sont donc présentés comme deux suspects très impliqués dans les affaires syndicales de la Police nationale de la Seine-et-Marne. Pour James, celui-ci aurait même occupé la place de numéro 2 du syndicat Alliance, un des plus importants de France. Impressionnant ? Pas tant que ça, car James a en fait un pédigrée long comme le bras. Né à Lille en 1958, le début de sa carrière professionnelle débute en tant qu’employé à tiers-temps au Ministère de la Jeunesse et des sports en tant qu’athlète de haut niveau (escrime). Il deviendra par la suite moniteur près des jeunes talents sportifs, lui qui était à l’époque membre de l’Académie d’Escrime Vauban à Lille.



Gaëlle Palomo Laffont


En parallèle, il choisira de rentrer dans la police. D’abord à la brigade anti-criminelle, ensuite comme soutien au Raid, il gravit les échelons pour devenir Major-sous officier au ministère de l’intérieur, lui qui fut champion de France junior de la police puis champion de France senior à l’épée. Il fut également moniteur de tir et membre fondateur de l’I.A.D.S. (association internationale de tir des professionnels armés). Président de l’I.P.A. (International Police Association de Seine-et-Marne), présente dans 70 pays et dont le siège est basé en Angleterre (association qui siège au Conseil de Sécurité de l’ONU). Syndicaliste à la SGP et UNSA pour ensuite terminer chez ALLIANCE, celui-ci aurait quitté en 2018 le monde des syndicats ayant trop de conflits internes. Conseiller municipal référant sécurité du Territoire près du Ministère de la Défense. Membre de la Ligue universelle du Bien public, il y sera décoré par une médaille d’argent en 2016 (association reconnue par l’UNESCO et rattachée à l’ONU où l’on retrouve des personnages honorés comme Karim Zeribi). Il est également membre d’honneur du suprême conseil d’Occitanie – Grande Loge Nationale Roumaine 1880 France où l’on a retrouvé récemment Francis Huster au rang du 33ème degré ou encore le général Bartolomeu Constantin Savoiu, proche de Licio Gelli et membre de l’OTAN. Ambassadeur du peuple autochtone du Canada reconnu par l’ONU, lui le ch’ti de naissance ? Bizarre. Et pour finir avec toutes ces casquettes, Gouverneur de France pour le Royaume des Saints Pierre et Paul, un organisme international indépendant soumis au droit international. Cet ordre, dit Ordre souverain Militaire Hospitalier des Saints Apostoli Pietro e Paolo, est basé à Lugano en Suisse chez Medigest SA, mais est originaire d’Italie par son fondateur Marcello Gentile, urologue et andrologue autoproclamé son altesse royale. L’ordre peut effectuer toutes les opérations financières, mobilières, immobilières nécessaires à la réalisation des objectifs qu’il se fixe. Marcello Gentile a acquis la pleine souveraineté exclusive d’une “terra nullius” en Antarctique entre le Pôle Sud et 60° de latitude Sud et compris entre la longitude 141° Ouest et la longitude 150° Ouest. Donc en gros, ils ont réussi à posséder une petite partie de l’Antarctique et à devenir un état comme un autre, rien que ça. Ayant acquis la souveraineté territoriale, l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier des SS. Apostoli Pietro e Paolo est devenu Royaume des Saints Pierre et Paul, doté d’un gouvernement, d’un peuple et d’un territoire. Avec toutes ces ramifications établies, on est loin du petit syndicaliste. James Dutertre est un personnage trouble avec énormément de connexions. Ce dernier fait étant aussi relayé par d’anciens collègues policiers : “Il jouait de ses réseaux pour à chaque fois rebondir, c’est un grand manipulateur”. Concernant l’enquête en cours et la fille de sa compagne, les faits sont dénoncés mais d’après la police, celle-ci aurait certainement été livrée à d’autres personnes : on parle d’une affaire “sordide”. Gaëlle Palemo Laffont qui est également déléguée syndicale dans le département sud de la Seine-et-Marne a, quant à elle, été auditionnée puis relâchée mais elle reste sous surveillance. Maintenant qu’on en sait un peu plus sur Dutertre, nous avons toutes les bonnes raisons de penser que cette enquête cache quelque chose de beaucoup plus gros. Connexions étranges avec divers organismes membres de l’OTAN, l’ONU ou encore l’UNESCO, avec la franc-maçonnerie et même avec un des seuls états indépendants au monde inconnu du grand public. Tout ça pue à des kilomètres. Pour conclure, les policiers en charge de l’enquête ont dit qu’ils “craignent de tomber sur un réseau”.  Ont-ils peur de perdre leurs places ? Ou que l’affaire soit étouffée ? Au moment où nous concluons cet article, il est d’ores et déjà clair pour nous que ce petit syndicaliste décrié dans les médias pourrait faire partie d’un réseau qui dépasse l’imaginaire. Affaire à suivre de très très près…

Sources : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14

 

#Fsociety